Six tankas

Je continue d’avancer sur le chemin des tankas en espérant atteindre le sept-cent-soixante-dix-septième. En voici six qui s’en approchent :

121
il n’est pas trop tard
la fermetures des portes
n’est pas annoncée

jour mort de sa belle mort
nuit née d’un désir puissant

125
avant le sommeil
je sais que je vais ouvrir
la porte du fond

je vais franchir la distance
entre la nuit et le jour

129
sur la peau blessée
de la femme de ménage
tout doit s’effacer

tous les matins un bonjour
après un furtif regard

135
porte-moi bonheur
pièce jetée dans l’eau noire
d’une vie profonde

ce jour est à traverser
à visage découvert

138
le thé du matin
dans sa noire profondeur
noie toute pensée

il faut aller de l’avant
à défaut de se connaître

141
rejoindre le jour
mais pas n’importe lequel
l’ultime équinoxe

je n’y arriverai pas
je n’y renoncerai pas

Publicités

5 réflexions sur “Six tankas

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s