Une patience regrettable

En cette période préparatoire d’examens scolaires, je côtoie des jeunes gens obnubilés par les épreuves qui les attendent. Ils compulsent, ils psalmodient, ils bûchent avec un sérieux que je n’ai jamais montré à leur âge. D’ailleurs, il me semble qu’aucun des lycéennes et lycéens de ma génération ne travaillait autant qu’eux. Mais c’est sans doute une illusion d’optique dû au fait que j’appartenais à la catégorie des paresseux. L’autre soir, alors que j’essayais péniblement d’écrire un sonnet, j’entendis au bas de mon immeuble des jeunes gens qui imaginaient leur avenir à voix haute. Bien sûr, il n’était question que de réussite sociale et amoureuse. Mais tout cela ne devait arriver que plus tard, dans très longtemps. Même si je trouvais cette patience regrettable, je n’osai pas ouvrir ma fenêtre et les apostropher. D’ailleurs, de quel droit je leur infligerais mes conseils de vieux singe-sage ? Tout au plus je pouvais les remercier de m’avoir donné matière à écrire. Mais quelque chose me disait qu’il ne valait mieux pas qu’ils sachent que je leur avais volé un instant de leur vie dans le but de finir ce sonnet :

Sonnet d’à peu près rien

Je me mets au sonnet pour faire quelque chose
Plutôt que rien du tout et même moins que rien.
Ce n’est pas facile de trouver le chemin
Qui saura me mener jusqu’au néant des choses.

Dehors, des jeunes gens parlent du lendemain,
Soleil des prémices et des apothéoses.
Je les entends malgré ma fenêtre forclose,
Mes oreilles bouchées par la paume des mains.

Je devrais, jeunes gens, déjà vous prévenir :
Bien que mon cœur est sourd, je vous somme d’agir.
C’est maintenant qu’il faut saisir à bras le corps.

Ainsi s’évanouiront des lendemains trop tristes.
Je sais : j’ai fait si peu que j’ai sans doute tort
De croire avec aplomb qu’à peu près rien n’existe.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s