Le jour et la nuit

Le jour et la nuit ne sont pas à égalité sur les plateaux de la balance. Ce n’est pas tant à cause des équinoxes de l’hémisphère nord que de notre capacité à être au service de l’une ou de l’autre. La vie sociale et la vie secrète ne se déploient pas sous le même ciel, ne posent pas les mêmes vêtements sur nos épaules, ne nous demandent pas les mêmes faveurs. Pourtant, nul ne peut se vouer uniquement ou équitablement à l’une ou à l’autre. Le déséquilibre des servitudes diurnes et nocturnes est inévitable.

La panthère et le chien

La nuit est une panthère très malade,
Le jour un petit chien pourri, gâté.
Vivre ici est sans espoir
Pour qui veut se débarrasser
De son vieux manteau,
De ses vieilles histoires.
Le nom à la rigueur peut être oublié
Mais pas la peau, pas l’odeur
Pas les visages
Malgré qu’ils gisent partout.
De quoi se nourrit la panthère ?
De ces visages jetés
Par la fenêtre tous les soirs.
Et le chien qui gémit à la porte ?
Pourquoi céder à ses caprices
Et lui donner le vieux manteau
Qu’il va encore déchiqueter et conchier ?

Le corbeau

Qui porte la nuit sur ses épaules ?
Quelqu’un parmi nous doit le faire.
La nuit ne tiendra pas toute seule.
Qui porte la nuit à ses lèvres ?
La nuit a besoin d’un baiser.
Qui a soif de l’embrasser ?
Quelqu’un parmi nous doit disparaitre
Entièrement dans cette étreinte.
Qui est capable de le faire ?
Quelqu’un doit se dévouer.
Longtemps j’ai essayé
Mais il me manquait toujours quelque chose
Et la nuit se dérobait.

Toute à l’heure sur le trottoir,
J’ai vu un corbeau qui fourrageait dans une poubelle.
Il avait faim.
Vous croyez que c’est à lui
De supporter la nuit ?

Grossier personnage

Le jour recommence,
Tout cela est bien lourd,
Alors que la nuit est légère
Au point de disparaitre
A peine commencée.

Le jour au contraire
Ne veut jamais s’en aller.
Le grossier personnage
Ne ferme pas les yeux
Et cherche à tout savoir.

La nuit, elle
Ne se souvient jamais
De ce qu’elle voit,
Ne répète jamais
Les mots murmurés.

Le jour s’étend,
Le jour se propage,
Le jour s’insinue.
Il réclame comme dû
La totalité de mon temps.

C’est insupportable.

Publicités

2 réflexions sur “Le jour et la nuit

  1. Somehow my reply changed after I clicked submit, please delete the above one; thanx, again. On: Your, ‘The day and the night’: Very thought provoking, thanx. Yet, do we not have to « die to the life to be reborn after death », Jesus. Die to the day to awaken in a new one, as in rebirth? Have a great ‘eve 🙂 reality

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s