Les oiseaux

Les oiseaux et les humains se côtoient et s’agitent mais ne partagent pas le même monde. Ce qui nous préoccupe (la justice, la morale, la politique) ne les concerne pas et nous ne comprenons rien de leur ardeur à survivre. Ils nous fascinent alors que nous les effrayons. Pourtant, à force de les observer, nous pouvons réfléchir à  une chose : l’essentiel de la vie est-il de notre côté ?

1. Leçon de choses

Avant que je devienne
un vénérable idiot
qui déplore sa vie
j’écoute les chants d’oiseaux
au bord de la rivière.

L’eau tournoie et défile
et j’ai peine à comprendre
ces siffleurs invisibles.
Chacun dans son registre
me berce et me transperce.

A l’abri des regards
ils construisent des nids
dans les arbres intranquilles.
Ils chassent et ils pépient
tant que court le soleil.

C’est ainsi qu’ils existent.
Ils ont un territoire
à portée de leurs ailes.
Ils sont mâles et femelles
et leur vie est tragique.

La belle leçon de choses :
j’entends de la musique
au bord de la rivière.
Les oiseaux me dédaignent
et je parviens à vivre.

2. Trente-trois corneilles

Qu’est-ce que je fais là comme les autres ?
Je ne sais pas, autour de moi
les autres n’y sont pas.
Seul, sur une balançoire,
un enfant nourrit trente-trois corneilles.
Leurs yeux noirs, leurs becs noirs
n’ont pas l’air de savoir
et pourtant elles sont là.
La nourriture permet de vivre.
Le regard permet de suivre
l’envol et les pensées
comme autant de questions sans réponse,
comme autant de réponses insensées.

3. Chant d’oiseau

Roitelet ? Pinson ? Mésange ?
Cet oiseau porte le nom de son espèce
et son chant est répertorié dans des archives sonores.
Il s’envole ou se pose sur les branches
mais échappe à la glu du savoir.
Sa liberté a l’intensité du soleil
mais elle ne dure qu’une saison ou deux.

Publicités

6 réflexions sur “Les oiseaux

  1. Je ne sais si les oiseaux m’apprennent l’essentiel de la vie, mais je me sens bien avec eux. Mésanges ou merles, pour les plus nombreux qui m’entourent, mais encore pinsons, rouge-gorges ou geais, les observer m’apportent une bonne part de sérénité et m’apprennent à prendre pas mal de recul par rapport à nos soucis d’humains.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s