Bonheurs et catastrophes

A chaque fin d’année, j’ai tendance à penser que l’année prochaine sera cruciale, que de grandes choses, bonheurs et catastrophes, vont advenir. C’est pourquoi, je me permets d’apostropher le nouvel an pour qu’il soit à la hauteur des mes attentes :

Deux mil dix-sept

An de grâce deux mil dix-sept
Aie pitié de nos abattis
Hausse le moral des chaussettes
Préserve-nous des tromperies

Evite les urnes du pire
D’où sortirait toute défaite
Qui nous ferait tant honte et ire
Que nous en baisserions la tête

Que le réel ne nous bénisse
Pas plus qu’il en faut pour la fête
Et s’il faut boire le calice
Laisse-nous le faire en cachette

Avons-nous tous tant mal agi
En tirant la queue des comètes
Que nous devons être puni
De douze coups, deux mil dix-sept ?

Publicités

6 réflexions sur “Bonheurs et catastrophes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s