Maya Angelou

Ma lecture du moment est Lettre à ma fille de Maya Angelou aux éditions Noir sur Blanc.

Maya Angelou (1928-2014) est peu connue en France mais célèbre et célébrée aux Etats-Unis. Chanteuse, danseuse, journaliste, poétesse et militante de la cause afro-américaine dans les années soixante, elle collabore au même moment avec Malcom X et Martin Luther-King. Mais c’est surtout ses livres de souvenirs (Tant que je serai noire, Je sais pour qui chante l’oiseau en cage) qui ont fait sa renommée au point que ces textes sont inscrits dans les programmes scolaires américains. Sa force de caractère, son optimiste malgré une vie difficile et la sensualité de ses évocations en font une précieuse écrivaine. Nul besoin d’être femme, noire et américaine pour être touché par ses textes puisqu’il parle à l’enfant assoiffé de justice que nous portant tous en nous. Cette lettre à la fille qu’elle n’a pas eu s’adresse à toutes les femmes du monde et, je le crois, à tout le monde. Qui ne pourrait reprendre à son compte le conseil qu’elle donne à la page 16 :

Tu ne peux contrôler tous les événements qui t’arrivent, mais tu peux décider de ne pas être réduite à eux. Essaie d’être un arc-en-ciel dans le nuage d’autrui. Ne te plains pas. Fais tout ton possible pour changer les choses qui te déplaisent et si tu ne peux opérer aucun changement, change ta façon de les appréhender. Tu vas trouver une solution.
Ne geins pas. Gémir informe la brute qu’une victime est dans les parages.

Enfin, je propose le début du poème d’amour qu’elle dédie à une de ses amies de 65 ans mariée à un homme plus jeune qu’elle :

Je suis venue vous parler d’amour
De ses vallées, de ses collines
De ses séismes, de ses plaisirs, de ses frissons.
Je suis venue vous dire combien j’aime l’amour.
Mais plus encore, j’aime les cœurs courageux et résistants
Qui osent aimer.
Aujourd’hui les amants ont vaincu leur timidité
Ils ont pris le risque de s’exposer et de déclarer
Regardez-nous famille et amis
Nous ne renions aucune des années
Qui ont marqué nos corps
Et aucun des sermons rompus
Qui ont brisé nos âmes.

Publicités

4 réflexions sur “Maya Angelou

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s