Scène de rue

D’une anecdotique scène de rue, il m’arrive d’écrire un poème. La banalité des jours peut parfois être inquiétante. Voici ce que ça donne :

Ma parole, j’ai faim

Près de la bibliothèque
un homme crie : Ma parole !
Et toute la rue sursaute.
Un homme de rien, un paumé.
Toute la rue, toute la ville
et les paupières se baissent
tandis qu’il tend les bras
et arrache le ciel
d’un coup sec.

Ma parole, j’ai faim !

En traversant la rue
– toutes les voitures s’écartent –
il avale le ciel
d’une bouchée.
Dans l’obscurité
qui est maintenant notre jour
personne ne veut savoir
où le ciel est passé
et quand un homme de rien
avec des yeux immenses
passe devant la bibliothèque,
nous détournons la tête.

Publicités

13 réflexions sur “Scène de rue

  1. Bon jour,
    Beau texte sur une retranscription d’un fait réel (?) en forme poétique dont la morale, à notre égard, d’humain vers autrui en difficulté, fait ressentir notre propre inconsistance.
    Max-Louis

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s