Un imaginaire clandestin

Les premiers mots de ce poème me sont venus dans le métro mais pendant quelques jours je n’ai pas su quoi en faire. Peu à peu, d’autres mots sont venus puis des rimes, une métrique, un rythme. De cette forme, le thème d’un imaginaire clandestin nécessaire à la vie s’est dégagé.

 

La ligne huit

Infinie est la ligne huit
qui tourne en rond dans le dédale
souterrain où se précipitent
les rêveurs de la capitale.

J’étais l’un d’eux la nuit dernière
et tentais de prendre la fuite
pour échapper au commissaire
qui punit le songe illicite.

C’est interdit de s’étourdir
dans le réseau imaginaire.
La sonnerie me fait gémir,
ouvre et referme mes paupières.

Mais quel fraudeur pourrait savoir
au milieu de ce doux délire
qui rend le réel illusoire
ce qu’il poursuit pour s’en sortir ?

Le réveil tombe goutte à goutte,
inonde le bout du couloir.
Je n’ai foi qu’en ce dont je doute.
Je patauge dans le hasard.

J’oublie toute correspondance
dans les stations de la déroute.
A l’état seconde de la transe,
j’attrape la peur qui m’écoute.

C’est pire qu’une maladie :
un tunnel creusé dans l’enfance
qui continue après la nuit
et fait trembler les apparences.

Le commissaire a bien du mal
à capturer ceux qui s’enfuient
pour endormir la capitale.
La ligne huit est infinie.

Publicités

8 réflexions sur “Un imaginaire clandestin

  1. AMG dit :

    Je ne salue avec BONHEUR que ce que j’arrive à lire. Entre attaque aux protons et sommeil profond, tes vers m’ont emmenée vers l’étourdissant ronron du tromé. Ce labyrinthe numérique m’a conduite à relire quelques lignes de l’Ode à la ligne 29 de Jacques Roubaud. Mais quel DELICE que cet appel au Rêve ! MERCIIIIIIIIIIIIIIIII

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s