Richard Brautigan

Parmi les écrivains américains du vingtième siècle, Richard Brautigan se tient à part, trop jeune pour la génération Jack Kerouac, Allen Ginsberg, Charles Bukowski, trop solitaire pour la génération Jim Harrison, Joyce Carol Oates, John Irving. Son humour est candide, sa virtuosité est nonchalante, sa drôlerie est désespérée, son désespoir est léger et irrémédiable. Il n’a pas écrit de grand roman social américain mais de brefs livres qui ont l’air de parodies loufoques parfaitement exécutées et dont les titres sont en soi des poèmes : Retombées de sombrero, Un privé a Babylone, Willard et ses trophées de bowling, Pourquoi les poètes inconnus restent inconnus.
Je propose ici quelques poèmes issus de Il pleut en amour, recueil paru aux éditions du Castor Astral. J’aime particulièrement leur absurdité banale que chacun de nous rencontre en feignant de ne jamais la reconnaitre.

Asile de fous

Baudelaire entra
dans l’asile
déguisé en
psychiatre.
Il y resta
pendant deux mois
et quand il partit
l’asile de fous
qui l’aimait beaucoup
le suivit
à travers
la Californie,
et Baudelaire
rigolait quand
l’asile
se frottait
contre sa jambe
tel un drôle
de matou.

3 novembre

Me voilà assis dans un café
en train de boire un coca.
Une mouche s’est endormie
sur la serviette en papier.
Il faut que je la réveille
Pour essuyer mes lunettes.
Il y a une jolie fille
que j’ai envie de regarder.

Le 7 avril 1969

Ça va tellement mal aujourd’hui
que je vais écrire un poème.
Je m’en fiche ; n’importe quel poème ; ce
poème.

Neuf corbeaux : deux dans le désordre

1, 2, 3, 4, 5, 7, 6, 8, 9

Publicités

11 réflexions sur “Richard Brautigan

  1. J’aime bien le premier poème, peut-être parce que j’aime assez les histoires d’asile de fous, surtout celles qui me font un clin d’oeil comme ce poème. Richard Brautigan, j’écris pour retenir, une envie de faire un tour dans ses mots. Merci Jérôme.

    J'aime

    1. Brautigan a écrit d’autres poèmes avec Baudelaire comme héros : Baudelaire vend des hamburgers à San Francisco, par exemple. Les éditions Christian Bourgois ont publié la plupart des romans et récits de Brautigan.

      J'aime

        1. ‘vy, Brautigan mérite vraiment une petite visite ; le seul risque, c’est d’y rester longtemps ; beaucoup de fantaisie sur un fond de nonsense et une bonne dose de mal de vivre.
          Mais c’est un peu difficile d’écrire juste après en avoir lu, parce que la comparaison fait mal ! ça me fait ça.

          Aimé par 2 people

  2. un autre de lui que j’ai retrouvé :

    « Secondes

    Compte tenu du peu de temps dont nous disposons pour vivre et penser aux choses, je consacre un délai à peu près correct à ce papillon
    20 »
    Par contre je ne retrouve plus les références.

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s