Le courage, l’ivresse et la folie

Incomplet et imparfait, je suis -et nous sommes. Il manque toujours quelque chose, un petit ou un grand quelque chose, pour être comblé. Le courage, l’ivresse et la folie semblent inatteignables, même en écriture, car ce sont des mirages. Quand je crois m’en emparer, je ne fais que les effleurer.

Pénurie

Le temps ne manque pas.
L’espace ne manque pas.
L’esprit ne manque pas.
C’est le courage qui manque.

Le ciel ne manque pas.
L’eau ne manque pas.
Les fruits ne manquent pas.
C’est l’ivresse qui manque.

Les corps ne manquent pas.
Les gestes ne manquent pas.
Les mots ne manquent pas.
C’est la folie qui manque.

Publicités

12 réflexions sur “Le courage, l’ivresse et la folie

    1. C’est tout à fait vrai. On vient de me proposer cette citation de Christian Bobin sur le manque qui rejoint ce que tu dis, je trouve : « On peut donner bien des choses à ceux que l’on aime. Des paroles, un repos, du plaisir. Tu m’as donné le plus précieux de tout: le manque. Il m’était impossible de me passer de toi, même quand je te voyais tu me manquais encore. Ma maison mentale, ma maison de coeur était fermée à double tour. Tu as cassé les vitres et depuis l’air s’y engouffre, le glacé, le brûlant, et toutes sortes de clartés. » C. Bobin. La plus que vive

      Aimé par 2 people

          1. Je tombe à l’instant sur une autre phrase de Bobin et comme il est question de manque, je te la donne en partage : « Ce n’est pas pour devenir écrivain qu’on écrit. C’est pour rejoindre en silence cet amour qui manque à tout amour. » La part manquante – Christian Bobin

            J'aime

  1. Le (sentiment de) manque est ce qui manque le moins 🙂
    Sérieusement, je pense qu’on est nombreux à se dire qu’écrivant on est « pas loin mais juste à côté », quelque soit le sujet et l’effort qu’on y met…
    question de temps, de métier, de vocabulaire, d’exigence aussi. Le mieux qu’on puisse faire, c’est tenter honnêtement de s’en approcher autant que possible. Après, les mots et les idées ont leur vie propres, et les textes aussi : une fois écrits, c’est l’affaire des lecteurs de s’en débrouiller. (ceci pour l’écriture, évidemment… pour la vie, j’ai pas d’avis)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s