le lendemain

J’ai  hésité avant de publier ceci puis je me suis dit que même à mon niveau, même pour un murmure, il était important d’écrire et de partager.

Sonnet du lendemain

Aujourd’hui j’ai besoin de trouver le courage
de regarder le ciel tel qu’il est : incertain,
veiné de peur, chargé de haine pour longtemps.
Paris est une fête qui tourne au carnage.

Chacun fait ce qu’il peut : diffuse des messages
pour proclamer l’amour et la stupéfaction.
Certains se réjouissent. A Paris ou ailleurs,
je refuse de haïr et de vivre cloitré.

Demain ? Après-demain ? Que va-t-il se passer ?
Je sais qu’il nous faudra traverser les orages,
sous une pluie de sang, continuer d’exister.

J’accepte d’avancer sans tout à fait comprendre
ce que fait l’homme à l’homme ici et maintenant.
Pourtant je crois encore à la fraternité.

Publicités

6 réflexions sur “le lendemain

  1. Moi aussi, je crois à la fraternité et à tout ce qui rend la vie belle et joyeuse. Mais je refuse ce terme d’homme à homme. Car ceux qu’on appelle « hommes », n’en sont pas. Violer, enlever, saccager, tuer, martyriser, cela ne peut s’apparenter à aucun genre, ni animal, ni minéral, ni humain. Ce sont des êtres nocifs qui ne veulent qu’une seule chose, la mort.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s