Ai-je un secret ?

Les premiers mots qui me sont venus pour écrire ce poème sont « J’ai un secret ». Mais à peine les avais-je écrits que je m’apercevais que je n’avais aucune révélation à partager, aucune certitude à déployer. Ce secret était vide. C’est cette idée qui m’a guidé pour continuer et, comme souvent, j’ai découvert les mots à mesure qu’ils sortaient, ce qui n’exclut pas des corrections ultérieures. Quant au secret de soi ou des autres, faut-il le connaître ? René Char donne une réponse : « Je partage ton mystère mais je ne veux pas connaître ton secret ».

Aucun secret

Un jour j’oserai dire : j’ai un secret
à quelqu’un d’important
pour qu’il s’intéresse à moi.
Un secret qui engagerait
ma vie et la sienne
comme si nous étions deux oiseaux
prisonniers de la même cage.
Un secret qui finirait par sortir
et chaque mot prononcé
ferait tomber l’un après l’autre
les barreaux de la cage
et nous nous envolerions haut et loin
même si pour cela il faut surmonter
la peur de se jeter dans le vide.

Mais je n’ai aucun secret
à découvrir ou à cacher
et ce quelqu’un d’important
aux yeux clairs, au grand sourire
ne voit pas mes pensées transparentes
dans mon corps transparent
et nos vies sont séparées.
Alors comment sortir de la cage
-toujours la même, chacun la sienne-
qui ne dresse aucun barreau
sinon la peur d’être seul
pour nous retenir de vivre ?
Comment faire pour éprouver,
au moins une fois, l’ivresse du vide ?

Publicités

5 réflexions sur “Ai-je un secret ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s