plongeon et déception

Voici un court poème pour ceux que le réel ne satisfait pas. Mais si la vie telle qu’elle est (et telle qu’elle parait toujours être) est pleine de déceptions, il s’agit aussi de mon rapport conflictuel avec ma ville natale : Paris. Le plongeon proposé n’est pas forcément une bonne solution : je suis mon premier terrain de conflit et mon principal sujet de déception.

Le plongeon

Éperdu, je traverse
le seizième arrondissement
à l’heure des déjeuners d’affaires.

Sur le trottoir humide
deux jeunes hommes identiques
se congratulent.

Y a-t-il un moment
où cette ville se déchire
et vomit sa pulpe ?

Je marche sous le soleil
le long des quais pavés
et nous sommes centaines :

le fleuve vert à ras bord
de regards qui ricochent,
de désirs qui s’annulent.

Y a-t-il un endroit
à l’intérieur de moi
où je pourrais plonger ?

Publicités

2 réflexions sur “plongeon et déception

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s