à contretemps

Si j’osais comparer la marche du monde à une danse de salon (mais laquelle ? Tango, boléro, valse, menuet ?), je m’identifierais au solitaire qui se dandine au milieu des couples qui savent exécuter les figures parfaitement. Pour me consoler, je peux aussi me dire que c’est moi qui suis dans le tempo de la vie et le monde qui est à contretemps.

 Featured image
photo wikicommons : Tim Green

Une danse à reculons

Je passe en attendant que passent
les jours en attendant qu’ils viennent
et vont : une danse à reculons.
Sans savoir s’ils m’entraineront,
sans pouvoir résister à l’appel,
sans vouloir faire un pas de côté.

Je passe mon tour en attendant
que débute le bal de promotion
des fêlés qui fuient du carafon.
C’est leur valse qui m’arrose de questions.
Je m’assieds quand tout le monde se lève.
Je me lève pour demander pardon.

Je passe sur les détails qui fâchent
et je plonge dans la mêlée qui gronde.
Je patauge en attendant l’orchestre.
Est-ce ainsi que l’on danse dans le monde ?
Je n’entends pas la moindre réponse.
Ce silence me laisse perplexe.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s